La mort et la belle vie. Richard Hugo

Publié le par Tactile

XY240.jpgRichard Hugo, poète de talent nous livre son unique roman : un thriller bien construit qui nous entraîne entre le Montana, l'Idaho et l'Oregon. Fondateur de l'école littéraire du Montana Richard Hugo a tenté de rendre hommage à ceux qui l'ont inspiré et diverti : Chandler, Hammet ou encore MacDonald.

Le héro de cet histoire : Al Barnes, dit Al la tendresse. Ce bon vivant s'est retiré de la police de Seattle pour le Montana, pour une vie plus calme, simple. On sent tout l'amour de l'auteur pour cette région que les plus grands ont su décrire avec passion (Crumley, Harrisson, Burke,…).

Bref, Al Barnes a une vie rangée faite de bonne bouffe, de petits délits et d'une femme amante. Une fois le contexte bien installé, il fallait un facteur déclenchant à la grande machine policière. Se sera un meurtre à la hache, suivi d'un autre mais présentant des différences dans le mode opératoire.

Al Barnes part sur les traces d'une grande tueuse suédoise dévoreuse d'hommes. Quite à donner de sa personne, notre héros résout le premier meurtre et tout une série de meurtres antérieurs mais le dernier homicide reste en suspens. Envoyé à Portland sur les traces d'une histoire vieille de 20 ans il replonge dans les crimes passionnels et tordus.

Richard Hugo nous fait aimer ses personnages. Les dialogues et la construction narrative de l'histoire est fantastique. Du rythme, de l'humour et du punch. N'étant pas du tout objectif face à cet auteur je dirais juste le livre est génial, de l'or en page et qu'il titillerait presque Crumley (qu'il a formé à l'université de Missoula).

Un livre à garder dans sa bibliothèque de polars.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article